You are here
Home > A la une ! > #Canneseries : Si Fueras tu, le public prend le contrôle de l’histoire

#Canneseries : Si Fueras tu, le public prend le contrôle de l’histoire

Si Fueras tu était la série espagnole sélectionnée dans la compétition Canneseries digital. Alors que la fiction n’a malheureusement pas remporté de prix à Cannes, elle a en revanche, été sacrée à New York. L’occasion pour nous de rencontrer sa productrice afin de revenir sur le parcours de cet ovni espagnol. 

Si Fueras tu est une série digital comme il y en a peu. En effet, produite par Atomis Media pour la plate-forme Playz, son concept novateur a séduit les espagnols qui ont suivi en masse les aventures d’Alba interprétée par la jeune Maria Pedraza qui connaît depuis une notoriété internationale grâce à La casa de papel.

Si Fueras tu, une aventure unique au delà d’une simple série :

Si Fueras tu est une web-série transmedia comme il en existe peu voir pas. En effet, Isabel Raventós sa productrice est revenue pour nous sur le concept plutôt audacieux de cette fiction à succès. Adaptation de Reservoir Hills, une fiction néozélandaise, la version espagnole a pu compter sur  Javier Olivares, Annaïs Schaaff et Javier Pascual, trois scénaristes qui furent notamment aux commandes de El Ministerio del tiempo.

L’histoire de base raconte la vie de Alba, une adolescente de 17 ans qui déménage chez son oncle à Sotocruz suite au départ de ses parents pour raisons professionnelles. Malheureusement Alba s’adapte mal à ce nouveau quotidien et la situation ne cesse d’empirer notamment lorsqu’elle découvre qu’elle ressemble énormément à Cris, une jeune fille disparue. Peu à peu, Alba s’identifie à cette adolescente et décide de découvrir ce qui lui est arrivée.

Toutes fois, c’est surtout le concept de Si fueras tu qui va attirer l’attention. Effectivement, la série a entièrement été dirigée par les internautes. Ces derniers avaient entre leurs mains le pouvoir de décider des aventures de leurs personnages préférés. Comment cela prenait-il forme? Isabel Raventós nous décrit ainsi le déroulé de chaque épisode :

A la suite de la diffusion d’un épisode, les internautes avaient plus de 48 heures pour donner leur opinion via les réseaux sociaux et choisir ainsi le sort de leurs héros. Pour les aider à décider, ils avaient l’occasion de parler avec leurs personnages préférés. En effet, les acteurs reprenaient leur rôle le temps de Facebook live et se confiaient aux internautes. Une fois les votes clos, le tournage reprenait suite à une réécriture tenant compte des choix des internautes et les diffusions s’enchainaient. 

Si fueras tu, une série 100% intéractive à la fin incertaine :

Si Fueras tu est par conséquent une série 100% interactive et modulable en fonction des souhaits des internautes. Le concept a surpris et a surtout rencontré un grand succès en Espagne. Pourtant, la mise en place de ce procédé novateur fut compliqué. En effet, comme nous l’a expliqué  Isabel Raventós, le tournage a du s’étaler sur trois mois durant lesquels les acteurs devaient être totalement disponible pour la série afin de retourner les scènes et de communiquer avec les internautes. De plus, l’intrigue étant totalement modulable, il fallait constamment réécrire l’histoire. Difficile d’anticiper les souhaits des téléspectateurs comme nous l’a expliqué sa productrice :

Nous devions constamment changer l’histoire en fonction de la décision des internautes. Au fil des épisodes ces derniers ont développé une véritable empathie pour Alba (Maria Pedraza). De ce fait, ils votaient à chaque fois pour qu’il ne lui arrive rien de mal. Ils avaient envie de la protéger. Ce sentiment était aussi renforcé par le côté proximité notamment intensifié par les acteurs Maria Pedraza et Oscar Casas.

Quel avenir pour Si Fueras tu ?

A la fin de notre entretien, Isabel Raventós nous a confié qu’une seconde saison était envisagée. De plus, les acteurs phares du programme à savoir Maria Pedraza et Oscar Casas sont partants pour recommencer cette aventure. Pour l’instant, le premier chapitre est disponible sous forme d’un tv-movie sur Youtube et aussi en épisodes.

De plus, il semblerait qu’une plateforme française soit intéressée par le résultat de cette expérimentation espagnole. Malheureusement, la série n’a pas gagné de prix à Canneseries. En revanche, elle a remporté Silver World Medal le 10 avril dernier lors du festival international de la télévision de New-York.

 

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top