You are here
Home > A la une ! > #Cannes2018 : Sin fin, Javier Rey fait un voyage temporel à la recherche de l’amour

#Cannes2018 : Sin fin, Javier Rey fait un voyage temporel à la recherche de l’amour

Sin Fin est un long-métrage qui a créé la surprise lors du dernier Festival de Malaga. A la recherche d’un distributeur international, Filmax a fait projeter ce dernier au Marché du film. Verdict : il s’agit d’une production touchante portée par Javier Rey.

Le festival de Cannes, c’est un événement qui rassemble plusieurs compétitions de films, mais aussi un marché du film. Le lieu idéal pour dénicher les succès cinématographiques de demain. Sin fin est un long-métrage que les espagnols ont découvert lors du dernier festival de Malaga. D’ailleurs, on espère pouvoir rapidement le voir sur les écrans français.

Sin Fin, entre romance et fantastique :

Javier vient du futur pour récupérer l’amour de sa vie. En effet, il a rencontré Maria lorsqu’il était plus jeune. Toutes fois, au fil des années, Javier a délaissé sa femme préférant faire passer son travail en priorité. A l’époque, il était persuadé de pouvoir créer une machine pour voyager dans le temps. Ayant réussi, il revient du futur pour récupérer son amour perdu avec un plan en tête : lui faire revivre le jour magique de leur rencontre. Ainsi, il entraine Maria devenue dépressive dans un périple qui les conduit sur la plage où ils sont tombés amoureux…
Sin fin est donc un film qui oscille entre romance et fantastique. C’est aussi la première réalisation des frères César et José Esteban Alenda. Un opéra prima touchant pour lequel, ils ont su s’entourer de deux acteurs phares du petit écran espagnol. Tout d’abord, Javier Rey, l’un des comédiens de la série Velvet offre une interprétation touchante qui ne laissera pas son public indifférent. Son personnage dénote avec ceux qu’il a récemment interprété notamment dans la série Farina. D’ailleurs, il a remporté le prix du meilleur acteur pour sa performance lors du dernier festival de Malaga. A ses côtés, on retrouve Maria Léon qui surprend dans un rôle dramatique bien loin de Alli Abajo. 

 La critique de la rédaction :

Sin Fin est un film touchant au rythme lent qu’on prend plaisir à suivre. Effectivement, le long-métrage préfère ne pas s’attaquer sur le côté science-fiction pour laisser place à la romance. Par conséquent, nous suivons cet homme qui revient du futur dans l’espoir de sauver son amour de jeunesse d’un destin tragique. Javier Rey, livre une interprétation sans artifices qui rend son personnage attachant. Il en est de même pour Maria Leon dans la peau d’une actrice déchue qui a côtoyer à ses débuts une certaine Penelope Cruz…
Enfin, le final est surprenant et il ne faut pas s’attendre à un happy-end. Pour l’instant, il est trop tôt pour savoir si Sin Fin séduira un distributeur français.
Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

One thought on “#Cannes2018 : Sin fin, Javier Rey fait un voyage temporel à la recherche de l’amour

  1. J’espère vraiment!!! Et même j espère qu’ il gagnera un prix voir la palme, ce serait trop génial!!!

Laisser un commentaire

Top