You are here
Home > A la une ! > #Cannes2018 : Los silencios, entre la vie et la mort

#Cannes2018 : Los silencios, entre la vie et la mort

Los Silencios est un film réalisé par Beatriz Seigner. Un film qui joue sur les silences créant une atmosphère entre deux mondes. Une production sans prétention mais qui vaut le détour présenté à la Quinzaine des réalisateurs.

Los Silencios est un film tourné entre le Brésil, le Pérou et la Colombie, plus précisément sur une petite île baptisée « la isla de la fantasia ». Beatriz Seigner est une scénariste et réalisatrice brésilienne. En 2009, elle réalise Bollywood Dream, première coproduction entre le Brésil et l’Inde. Ce dernier est sélectionné dans plus de 20 festivals internationaux (Busan, Tokyo, Paris, Los Angeles, São Paulo, etc). Los Silencios est son 2ème long métrage. Elle a également réalisé un documentaire, actuellement en post-production, Between Us, A Secret, sur les griots d’Afrique, et co-écrit le scénario du film de Walter Salles, La contadora de películas.

Los Silencios, une histoire entre la terre et l’au delà :

Synopsis Nuria, 12 ans, Fabio, 9 ans, et leur mère Amparo arrivent dans une petite île au milieu de l’Amazonie, à la frontière du Brésil, de la Colombie et du Pérou. Ils ont fui le conflit armé colombien, dans lequel leur père a disparu. Un jour, celui-ci réapparaît dans leur nouvelle maison. La famille est hantée par cet étrange secret et découvre que l’île est peuplée de fantômes…

L’histoire d’Amparo aurait pu être réelle. D’ailleurs, la réalisatrice s’est inspirée d’un fait réel pour écrire le scénario. En effet, à la fin de la projection, elle est revenue sur les origines de ce récit :

Un jour, une amie colombienne m’a raconté une histoire folle à propos de son enfance. Elle a quitté la Colombie après avoir appris la mort de son père, elle s’est installée au Brésil… et elle y a retrouvé son père. J’étais tellement connectée à son récit que j’avais des images dans la tête. C’était mouvant, vivant, j’en rêvais même la nuit ! Donc j’ai commencé à écrire par bribes et flashs quelques scènes. Je me suis mise ensuite à enquêter et j’ai découvert que l’immigration colombienne était l’une des plus importantes au Brésil, surtout depuis 2006. En bateau, on peut aller du Brésil à la Colombie en trois jours, le facteur géographique compte, les frontières sont étanches.

A le suite de cela, la cinéaste a rencontré plus de 80 familles colombiennes immigrées ayant vécu une histoire similaire. Le récit a par conséquent pris forme pour un film réaliste qui joue sur son côté paranormal.

La critique de la rédaction :

Los Silencios est un film touchant qui nous immerge dans le quotidien d’une mère et de son enfant qui ont tout perdu. Ces derniers tentent de se reconstruire une vie. Toutes fois, ils sont hantés par les fantômes de leur passé. D’ailleurs, ce sont eux qui sèment le trouve dans le récit. En effet, il n’est pas évident de discerner les morts des vivants qui se fondent dans le paysage. De ce fait, l’histoire est trouble et il faut attendre la dernière scène pour comprendre qui n’est plus de ce monde.

Côté casting, le long-métrage est majoritairement composé d’acteurs non-professionnels. Effectivement, la cinéaste a notamment fait appel aux habitants de l’île sur laquelle a eu lieu le tournage. Il en est de même pour les enfants qui font par conséquent leur premier pas au cinéma. En effet, l’actrice Marleyda Soto est une habituée des tournages et de Cannes où elle avait déjà présenté en 2015 La tierra y la sombra.

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top