You are here
Home > A la une ! > #Cannes2018 : Ana de Dia, un troublant thriller

#Cannes2018 : Ana de Dia, un troublant thriller

Ana de dia est un troublant thriller qui met en scène la talentueuse Ingrid Garcia Jonsson. Un film présenté au marché du film dont on espère qu’il trouvera rapidement un distributeur pour une sortie en France.

Ana de dia est le premier long-métrage de l’actrice et donc réalisatrice Andrea Jaurrieta. Une histoire plutôt surprenante et irréaliste dont l’idée lui est venue suite à un coup de téléphone…

Ana de Dia, un thriller à la recherche d’une identité.

Ana est une jeune fille normale qui vient d’une famille issue de la classe moyenne. Bien éduquée, elle est sur le point de terminer son doctorat en droit.  Côté vie privée, elle est fiancée à un gentil garçon parfait. Pourtant, au fond d’elle, elle a l’impression d’être incomplète. Un jour, elle téléphone à sa mère et c’est une femme prétendant être elle qui lui répond. Cette dernière a occupé sa place, assume ses responsabilités ainsi que ses obligations. Pour la première fois de sa vie, Ana est complètement libre. Elle décide alors de tout quitter pour tenter de nouvelles expériences voir de trouver un sens à son existence.
D’étudiante en droit, Ana devient danseuse et à certains moments prostituée. Mais, peut-elle réellement couper les ponts avec son entourage? Quelles sont les limites à ne pas franchir?

La critique de la rédaction :

Ana de Dia est un thriller qui vous immerge dans l’esprit de cette jeune femme qui voit sa vie chamboulée. En effet, le film joue sur les désirs profonds de chacun. Qui n’a jamais eu envie de tout quitter pour partir à l’aventure?
Le long-métrage dénonce d’une certaine façon le poids des responsabilités auxquelles doivent faire face les nouvelles générations. Par conséquent, Ana est une jeune adulte se rebelle contre la société conventionnelle à laquelle elle appartient. On pourrait même dire que son double est la partie d’elle qui accepte le monde et l’autre celle qui est en proie à un désir de liberté.
Néanmoins, le rêve de cette jeune femme se transforme rapidement en cauchemar. En prétendant être Nina, Ana sombre peu à peu dans un monde qui parait irréel et nous assistons à une sorte de voyage expérimental quelques fois déstructurés. Le personnage est complexe mais peut se reposer sur l’interprétation magistral d’Ingrid Garcia Jonsson. Découverte dans Hermosa Juventud, la jeune actrice fait tranquillement son chemin et nous impressionne par son jeu qui parait sans limites. Durant tout le film, nous sommes plongés dans l’enfer confus de Nina qui dénonce les conséquences d’une société hypocrite.
Bien que quelque fois difficile à suivre, Ana de Dia est un film qui ne vous laissera pas indifférent. Nous ne pouvons que féliciter Andrea Jaurrieta pour cet opéra prima qu’on espère voir en France !
Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top