#Netflix : Control Z, des secrets dévoilés

Control Z est la série mexicaine surprise de la plateforme Netflix. Une sorte de Elite avec un lourd secret dévoilé… La rédaction a vu pour vous cette première saison.

Control Z est la série surprise de Netflix. Un mélange de gossip Girl et d’Elite qui a réussi à nous captiver le temps d’un weekend.

Control Z, un hacker balance vos secrets…

Control Z est une série qui commence fort. L’histoire vous immerge au sein d’un lycée qui voit son quotidien bouleversé par un hacker qui dévoile les secrets les plus intimes des étudiants.

Sofía (Ana Valeria Becceril) est une adolescente perturbée par la perte de son père. Elle a passé l’année précédente dans un hôpital psychiatrique et reste à l’écart de ses camarades qui la considèrent comme folle. Avec le temps, elle a appris à observer le monde qui l’entoure et dispose d’un sens de la perception digne du Mentalist. Son quotidien change lorsqu’arrive Javier avec qui le contact passe immédiatement. Néanmoins, cette amitié naissante va devoir attendre car un hacker pousse les élèves à se dénoncer leurs camarades pour éviter de voir leurs secrets dévoilés. On découvre ainsi que les apparences sont parfois trompeuses. Qui fait cela? Pour quelles raisons?

Raúl, un des élèves visés demande alors à Sofia d’aider ses camarades à démasquer le coupable…

Control Z, une nouvelle génération :

Control Z est sortie internationalement sur la plateforme Netflix, mais cartonne surtout en Amérique Latine où la fiction est dans le top 10 des plus vues. Pourtant, son casting repose principalement sur de jeunes acteurs à la maigre filmographie. C’est notamment le cas d’Ana Valeria Becceril qui interprète Valeria. Elle peu connue mais elle est en revanche un visage familier pour nos lecteurs… En effet, il y a deux, nous étions le premier média français à la rencontrer pour le film Las Hijas de Abril. L’actrice a entre temps terminé sa formation et nous la découvrons donc dans un premier rôle dans une série.

A ses côtés, elle est principalement accompagnée d’un duo masculin : Michael Ronda connu du public français avec Soy Luna, une fiction pré-ado diffusée sur Gulli et Yankel Stevan qui a participé à quelques programmes mexicain. On y retrouve aussi Zión Moreno, Fiona Palomo, Patricio Gallardo, Luis Curiel, Macarena García…

La critique de la rédaction :

Control Z est une série addictive bien menée notamment grâce à un rythme soutenu. En d’autres terme, la fiction ne laisse pas une minute de repos et cela dès le premier épisode. Ce dernier pose les bases de l’intrigue et le décor qui l’entoure. Bien avant, que le hacker créé la panique, on découvre que ce lycée abrite un bon nombre d’injustices comme du harcèlement, de la corruption et du vol. En résumé, le hacker se considère comme le sauveur qui permettra aux étudiants d’affronter la réalité. Un brin sadique et manipulateur, il pousse ses camarades à se dénoncer entre eux pour éviter de voir leurs secrets dévoilés. L’histoire fonctionne et c’est à travers les yeux de Sofia que l’enquête est menée. L’adolescente doit en parallèle affronter ses propres secrets. Son personnage est plus complexe qu’on ne l’imagine et le suspens la concernant est aussi au rendez-vous. Finalement, le spectateur découvre l’identité du coupable avant elle et après plusieurs péripéties qui suffisent largement à semer le doute dans nos esprits…

Control Z est une série qui tombe dans la caricature à certains moments, mais qui ne prend pas les sujets difficiles à la légère. Le dernier épisode est riche en rebondissements et les événements chocs laissent présager une saison 2 pas encore officialisée par Netflix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze + 7 =