You are here
Home > A la découverte de... > Interview de Peter Vives, de Velvet à l’Espionne de Tanger.

Interview de Peter Vives, de Velvet à l’Espionne de Tanger.

A l’occasion de la diffusion en France de L’Espionne de Tanger sur la plateforme Netflix, nous vous proposons une interview de l’acteur Peter Vives qui donne vie au journaliste Britanique Marcus Logan.

PETER-VIVES

Comment décrirais-tu Marcus, ton personnage dans « l’espionne de Tanger »?
C’est une personne fidèle à ses convictions et à ses valeurs, fort, capable de contrôler ses émotions mais il se laisse aussi guider par elles.

Qu’est-ce qui t’a le plus attiré en Marcus Logan lorsque tu as lu les scénarios la première fois  ? 
En fait, il vit beaucoup de choses et passe par beaucoup d’états différents au fil des épisodes, son caractère et bien-sûr parce qu’il est dans l’action.

Te souviens tu de la première scène dans laquelle apparaît Marcus ?
Je me souviens que la première scène dans laquelle il apparaît, Marcus revient de la guerre et utilise un morceau de bois pour s’appuyer car il est blessé. C’est surtout que ce morceau de bois ne supportait pas mon poids et qu’il a cassé, alors ils m’ont dit « fais semblant de t’appuyer dessus » (rire), ça a été un peu compliqué et j’ai failli me retrouver par terre plus d’une fois (rire).

Comment t’es tu senti dans les costumes de la série ?
Très bien car à l’époque ils s’habillaient très bien, presque tout le monde portait un costume et Marcus est très élégant avec sa touche anglaise. J’étais très à l’aise dans les costumes de mon personnage.

Es-tu reparti avec un souvenir du tournage ? 
Si seulement, et presque dans tous les autres tournages je repars avec quelquechose en souvenir, mais dans « l’espionne de Tanger » je n’ai pas eu le droit. Par exemple dans l’épisode à Lisbonne, Marcus portait une écharpe qui d’ailleurs à donné du fil à retordre pendant le tournage mais qui m’aurait beaucoup plu.

Comment était le tournage au Maroc ?
Très bien, nous avons appris à nous connaître petit à petit entre acteurs et ce fut une belle entrée en matière. Les jours off de tournage nous faisions du tourisme, sauf Adriana (Ugarte) qui en tant que personnage principal avait très peu de temps libre. En tant que personnage secondaire au Maroc, où au Portugal, c’était génial car tu peux découvrir beaucoup de lieux, manger dans les endroits les plus atypiques.

Avias-tu déjà été au Maroc avant le tournage ? Y es-tu retourné depuis? 
Non, je n’y étais jamais allé et je n’y suis pas retourné (rire), mais j’en ai l’intention. J’irais dans d’autres villes comme Marrakech ou Casablanca car maintenant je connais Tetuan. Le Maroc m’a fasciné et j’ai envie d’y retourner.

Quel est ton meilleur souvenir du tournage de « l’espionne de Tanger » autant à Lisbonne ou à Tetuan ?
Globalement, le fait d’être avec tous les acteurs et l’équipe technique. Le plus dure dans ce métier c’est le fait de connaître un tas de personnes avec qui tu partages des semaines ou des mois de ta vie et quand le tournage se termine chacun repart vivre sa vie. C’est la loi de ce métier.

Es-tu toujours en contact avec des membres du tournage?
Avec quelques uns, il y a peu j’étais à Madrid et j’ai retrouvé Carlos Santos (Ramiro) et c’était comme si nous ne nous étions pas quittés.  Avec la plupart on reste en contact via le téléphone ou en s’envoyant quelques messages.

Tu as lu le livre avant les scénarios? Ou le contraire ? 
J’ai lu le livre avant les scénarios car j’ai eu le temps entre le second casting et le définitif. Le directeur nous a demandé si on avait lu le livre et en fait non je ne l’avais pas lu. Alors la première chose que j’ai fait après le rendez-vous c’est lire le livre. Les scénarios me sont arrivés après.

Pensais-tu que la serie pouvait autant se rapprocher du livre ?
Oui, je savais que María Dueñas, l’auteur du best-seller avait validé le projet et qu’elle ne permettrait pas beaucoup de modification et si l’auteur est là… Les modifications étaient validées par elle et nous n’étions pas inquiets.

Vous pouvez retrouver  Peter Vives dans l’Epionne de Tanger sur Netflix. Fan de Velvet? Son visage ne vous ait peut être pas inconnu. En effet, Peter Vives est aussi Carlos dans la serie Velvet diffusée en France sur M6. Pour decouvrir le travail de cet acteur Catalan et d’origine Néo-zélandaise RDV dans vos fictions préférées.

 

Pierre
Pierre
Grand consommateur depuis une quinzaine d'année des productions audiovisuelles espagnoles, je profite de cet espace pour vous en parler et vous donner mon avis.

One thought on “Interview de Peter Vives, de Velvet à l’Espionne de Tanger.

  1. Je suis une fan inconditionnelle de cette série et je voudrai savoir quand sort la saison 3 et 4 en français car j’ai regardé en boucle saison 1 et 2. Je ne me lasse pas de voir les péripéties de cette série et surtout ce couple incontournable d’Alberto et d’Ana. Envoyer moi une réponse sur mon mail. Merci à la production de faire le nécessaire pour la traduction en français

Comments are closed.

Top