You are here
Home > Archives > 2016 > Festival de Luchon : le meilleur de la télévision espagnole

Festival de Luchon : le meilleur de la télévision espagnole

La 18ème édition du Festival de Luchon se tiendra du 4 au 7 février 2016. Cet événement dédié aux amoureux de la télévision a sélectionné une fois de plus le meilleur du petit écran espagnol. Quelle fiction succèdera à Sin Identidad? Une chose est sûre, le choix ne sera pas évident au regard de l’excellent cru de cette année. 

Le Festival de Luchon est le rendez-vous des adeptes du petit écran avec plus de 1000 accréditations, 15 000 spectateurs sur 5 jours d’événement qui permettent de récompenser 14 programmes dont un espagnol. C’est à ce jours l’un des seuls festivals français à mettre en avant des séries espagnoles. On retrouve parmi les précédents gagnants Cuentame un cuento et Sin Identidad. Cette année, l’organisation a sélectionné des programmes qui ont fait le bonheur des audiences des différentes grandes chaines du pays.

Carlos Rey Emperador, l’histoire de Charles Quint version TVE :

CARLOS-12

Si vous êtes des lecteurs assidus de notre site, vous n’avez pas pu manquer les nombreux articles que nous avons consacré à la série Carlos Rey Emperador qui était l’année dernière l’une des fictions les plus attendues de la chaîne publique TVE (voir notre dossier sur la série). Après s’être illustrée avec la fiction historique Isabel, Tve en partenariat avec Diagonal Tv a lancé Carlos qui relate l’histoire du petit fils de la souveraine catholique.

Le jeune Carlos de Habsbourg arrive en Espagne afin de prendre le pouvoir sur le royaume dont il a hérité. Étranger et entouré par un conseil qui ne cache pas son avidité, Carlos est accueilli avec beaucoup d’hostilité. François Ier, soutenu par les ennemis du jeune empereur, va lancer une guerre contre lui. Le conflit entre les deux hommes sera un cauchemar récurrent tout au long du règne de Carlos qui prendra peu à peu goût au pouvoir.

La chaîne avait mis énormément de moyens à disposition de ce nouveau programme à commencer par un casting prestigieux comprenant Alvaro Cervantes et Blanca Suarez dans les rôles de l’empereur et de l’impératrice, Marina Salas, Laia Marull, Natalia POZA (Germana de Foix), Alfonso BASSAVE (Francisco I de Francia), Alberto SANJUAN (Duque de Borbón), Félix GÓMEZ (duque de Alba), Christian ESQUIVEL (Moctezuma), Israel ELEJALDE (Padilla), Eusebio PONCELA (Cisneros), Juanjo PUIGCORBÉ (Gattinara), Susi SANCHEZ (Luisa e Saboya), Juanma LARA (Velázquez). Malheureusement, la fiction n’a pas autant captivé le public que son ancêtre Isabel malgré des critiques élogieuses. Il possible de voir la série dans son intégralité en Vo sur le site de RTVE.

El Ministerio del Tiempo, le ministère secret le plus populaire d’Espagne !

MDT2

Autre série du groupe RTVE, El Ministerio del tiempo est l’une des surprises de l’année 2015 qui a démontré que l’Espagne était aussi capable de faire de la science fiction (voir notre dossier sur la série).Un brin inspiré de Doctor Who, la série narre l’histoire du ministère du temps, une branche secrète du gouvernement qui voyage dans le temps pour empêcher que l’histoire ne soit changé à des fins peu scrupuleuses.

Un officier français dans l’armée de Napoléon se déplace de 1808 jusqu’à nos jours, accompagné d’un espagnol érudit pour savoir ce qui est arrivé lors de cette guerre avec l’Espagne. Pour éviter que les français changent l’histoire, le Ministère a envoyé une mission pour patrouiller avec les nouvelles recrues: Alonso DE ENTRERRIOS (soldat de la Flandre), Amelia FOLCH (première femme universitaire du siècle XIX) et Julian MARTINEZ (infirmière du SAMU aujourd’hui)…

Rodolfo SANCHO (Julián), Aura GARRIDO (Amelia), Nacho FRESNEDA (Alonso), Cayetana GUILLÉN-CUERVO (Irene), Jaime BLANCH (Salvador), Natalia MILLÁN (Lola), le casting est soigné et touche tout les publics. Dès les premiers épisodes, les fans sont conquis par le caractère original du programme qui revisite l’histoire de l’Espagne. Une communauté se développe sur internet et s’autoproclame les ministericos pour réclamer une suite à la fiction dont l’avenir était incertains. Finalement, la série est renouvelée pour une seconde saison qui arrivera le 15 février sur RTVE. (voir notre dossier sur la série). Après une présentation au Miptv, la fiction n’a pas trouvé d’acheteur en France.

Vis a vis, le thriller carcéral féminin :

VIS

Diffusée sur Antena 3 et produit par Globomedia, Vis a vis est un thriller carcéral haletant qui raconte le périple de Macarena qui manipulée par son employeur dont elle est amoureuse, est accusée d’avoir détournée des millions à son entreprise. Incapable d’avouer à sa famille la vérité et de leur demander de l’aide, elle est condamnée à faire dans de la prison dans le pénitencier el Cruz del Sur. A partir de ce moment, sa vie bascule complètement et elle se retrouve à côtoyer de dangereuses criminelles (voir notre dossier sur la série). A qui faire confiance? Quelles sont les limites à ne pas franchir?

Le moins que l’on puisse dire est que Vis a vis est une série où il est très difficile de maintenir son sang froid. Volontairement sinistre et angoissant, le programme dépasse les 4 millions de téléspectateurs par épisode et est porté par un excellent casting dont Maggie CIVANTOS (Macarena)Roberto ENRÍQUEZ (Fabio), Carlos HIPÓLITO (Leopoldo), Najwa NIMRI (Zulema), Isabel VÁZQUEZ Berta (Rizos), FLORES Alba (Saray), Cristina PLAZAS (Miranda) Maria DÍAZ (Sole), Alberto VELASCO (Palacios), Inma CUEVAS (Anabel), Ramiro BLAS (Sandoval), Daniel ORTIZ (Roman), Harlys BECERRA (Ismael) et Jesús CASTEJÓN (Castillo). La seconde saison devrait prochainement être diffusée sur Antena 3. 

La Xirgu, quand la liberté est menacée :

Barcelone, 1927. Le matin de la première de «Mariana Pineda» de Federico GARCÍA LORCA, la compagnie de MARGARITA XIRGU a l’ordre de quitter le théâtre « en raison de l’état de délabrement du bâtiment ». En fait, l’ordre est une mesure prise par les autorités de la dictature. Ils tentent par ce biais d’éviter toute propagande républicaine. VALLE-INCLÁN, mentor et ami de l’actrice, propose alors de jouer la première dans «La Criolla», un cabaret mal famé. Comme c’est le seul théâtre disponible, Margarita et Federico acceptent sans hésiter. Mais quand il semble que tout va mieux vient l’ordre de la censure de purger le texte de la pièce et demande de supprimer toute référence au mot «liberté», sous peine d’emprisonnement ou d’exil. Margarita décide de procéder à la version originale de «Mariana Pineda» malgré tout, mais Valle qui jusque-là n’avait pas lu le texte se rebelle : il ne veut pas permettre à Margarita de perdre sa renommée. L’écrivain, lui, finit par donner un ultimatum à l’actrice et lui demande de choisir entre la pièce et lui. Federico, intimidé par le risque d’aller en prison insiste également pour annuler le travail. Mais pour Margarita Xirgu, le théâtre passe au-delà de sa vie, et décide de poursuivre la représentation, coûte que coûte.

La Xirgu est une production de la chaîne Catalane TV3 qui arrive peu à peu à imposer ses fictions à l’échelle nationale voir internationale avec des programmes comme Merlin ou les Bracelets rouges qui séduisent de plus en plus les espagnols. Porté par un casting catalan excellent dont Laia MARULL (Margarita Xirgu) qui joue aussi Juana La Loca dans Carlos, Fran PEREA (Federico García Lorca), Pau DURÀ (Miguel Ortín), Père PONCE (Faustino Borrades), la fiction moins connues a aussi toutes ses chances de séduire le public et le jury de ce festival.

Comment assister aux projections? Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site officiel du festival de Luchon qui démarre le 4 février.

N’hésitez pas à répondre à notre sondage. 

 

Selon vous, quelle série mérite de remporter le titre de meilleure fiction?

View Results

Loading ... Loading ...

source : http://festivaldeluchon.tv

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top