#Cinema : O que Arde, la Galice en flamme

Prix du jury un Certain, O que Arde est le dernier film d’Oliver Laxe. Un film personnel tourné en galicien qui montre avec poésie les ravages du feu.

Oliver Laxe est un réalisateur et producteur franco-espagnol qui aime nous faire voyager à travers films et surtout nous faire partager sa vision du monde. Après Vous êtes tous des capitaines (Todos vós sodes capitán) et Mimosas, le cinéaste a présenté à Cannes dans la section un certain regarde O que Arde/ Viendra le feu.

O que Arde, un film à la fois dure et poétique :

Amador Coro a été condamné pour avoir provoqué un incendie. Lorsqu’il sort de prison, personne ne l’attend. Il retourne dans son village niché dans les montagnes de la Galice où vivent sa mère, Benedicta, et leurs trois vaches. Leurs vies s’écoulent lentement, au rythme apaisé de la nature. Jusqu’au jour où un feu vient à dévaster la région.

O que arde est un film que l’on peut qualifier de réaliste. En effet, bien que l’histoire en elle-même n’est pas un fait divers réel, elle aurait pu toutefois l’être puisque la Galice est une région très propice aux incendies. D’ailleurs, le réalisateur nous a tout simplement immergé dans la culture galicienne puisée au plus profond de son enfance. Tout est réel : des acteurs non-professionnels venant de la région aux paysages.

Rencontre avec Olivier Laxe :

A l’issue de la présentation de son film, nous avons pu rencontrer Oliver Laxe pour un échange en française chose très rare sur notre site. L’occasion de revenir avec lui sur la conception de O que arde et les raisons qui l’ont poussé à faire un film aussi personnel.

L’actualité du film :

O que Arde a remporté le prix du jury de la section Un certain regard du dernier festival de Cannes et cela quelques heures après notre interview. Cela n’était que le point de départ puisqu’il s’en est suivi une sortie dans les salles françaises le 4 septembre 2019 puis en VOD.

Avec deux récompenses, O que arde, le film Poignant d’Olivier Laxe a fait sensation aux Premios Goya. D’ailleurs, la surprise de la soirée n’est autre que la remise du premios de la révélation de l’année à Benedicta Sánchez. Âgée de presque 85 ans, la dame est aux prémisses d’une carrière et saluée pour son interprétation. Le film est sorti dans les salles françaises suite à sa consécration lors du dernier festival de Cannes. Il est désormais disponible en VOD. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × quatre =