You are here
Home > A la une ! > #Cannes2017 : Les annonces se poursuivent.

#Cannes2017 : Les annonces se poursuivent.

A moins de 10 jours du 70 ème festival de Cannes, les annoncent se poursuivent. Ainsi, les sélections parallèles ont dévoilé la liste de leurs films en compétition. 

La liste des productions latines présentes au 70 ème Festival de Cannes s’élargit au fil des semaines. Effectivement, lors de l’annonce officiel, on comptait 5 productions latines au sein de la compétition principale. Ce chiffre ne prenait pas en compte les différentes sélections parallèles. En effet, il faut savoir qu’il existe plusieurs autres compétitions qui ont lieu durant cet événement parmi lesquelles la Quinzaine des réalisateurs, la semaine de la critique et l’Acid. Ces dernières ont sélectionnées quelques films latinos que nous sommes déjà impatient de vous faire découvrir.

Le Festival de Cannes dévoile un complément de sélection : 

Comme annoncé lors de la conférence de presse, il est prévu avant le début du Festival que soit ajouté quelques productions au sein de la sélection officielle. Ainsi, un film argentin s’est glissé dans la liste des sélectionnés de la catégorie Un Certain Regard.

LA CORDILLERA de Santiago MITRE est un long-métrage que nous sommes impatients de découvrir ne serait-ce que pour son casting. Effectivement, La Cordillera est composé d’acteurs très connus de la communauté latine telles que Ricardo Darin (Truman) ou encore Elena Anaya.

Synopsis : Au cours d’un sommet rassemblant l’ensemble des chefs d’état latino-américains dans un hôtel isolé de la Cordillère des Andes, Hernán Blanco, le président argentin, est rattrapé par une affaire de corruption impliquant son gendre. Alors qu’il se démène pour échapper au scandale qui menace sa carrière et sa famille, il doit aussi se battre pour des intérêts politiques et économiques à l’échelle d’un continent.

Première cinéaste colombienne sélectionnée à la Quinzaine des réalisateurs :

La Quinzaine des réalisateurs ne compte qu’un seul long-métrage latino au sein de sa compétition : La defensa del dragón. Ecrit et réalisé par Natalia Santa, c’est la première fois qu’une cinéaste colombienne est présente au sein de la Quinzaine. Dans ces conditions, autant vous dire que nous sommes très impatients de découvrir cette production. L’histoire est inspirée de photographies prises par son compagnon en faisant une oeuvre de fiction inspirée de faits réels Un pitch de présentation est déjà disponible sur internet.

Synopsis : Au cœur de Bogota, trois vieux amis, Samuel, Joaquín et Marcos, passent leurs journées entre le légendaire club d’échecs Lasker, le Casino Caribéen et le café traditionnel La Normanda. Joueur d’échecs professionnel, Samuel vit des paris qu’il fait sur les petites parties qu’il est certain de gagner. Son meilleur ami, Joaquín, horloger accompli, est lui sur le point de perdre la petite boutique qu’il a héritée de son père. Quant à Marcos, homéopathe espagnol, il consacre son temps à trouver la formule qui lui permettra de gagner au poker. Tous trois vivent à l’abri de leurs routines quotidiennes, évitant ainsi soigneusement de faire face à leurs échecs. Leur confrontation avec la réalité va les faire chanceler.

La defensa del dragón / Video Pitch / 2013 from Galaxia 311 on Vimeo.

La Semaine de la critique inclue quatre productions latines. 

La 56 ème édition de la semaine de la critique risque de nous voir à de nombreuses reprises cette année. En effet, sa sélection comporte pas moins de 4 films latinos dont un court-métrage espagnol.

  • La familia de Gustavo Rondón Córdova :

Réalisateur Vénézuelien, Gustavo Rondón Córdova présente en avant première mondiale son film : La familia. Ce dernier raconte une historie sociale qui s’interroge sur les violences rurales dont sont spectateurs les enfants.

Synopsis : Pedro, 12 ans, erre avec ses amis dans les rues violentes d’une banlieue ouvrière de Caracas.
Quand il blesse gravement un garçon du quartier lors d’un jeu de confrontation, son père, Andrés, le force à prendre la fuite avec lui pour se cacher.Andrés découvre son incapacité à contrôler son fils adolescent mais cette nouvelle situation rapprochera père et fils comme jamais auparavant.

Film réalisé par la cinéaste chilienne Marcela Said, Los Perros s’interroge sur l’infidélité et les différences entre les classes sociales.

Synopsis : Mariana (42 ans) fait partie de cette bourgeoisie chilienne sûre de ses privilèges. Méprisée par son père et son mari, elle éprouve une étrange attirance envers son professeur d’équitation, Juan (60 ans), un ex-colonel, suspecté d’exactions pendant la dictature. Mais cette liaison réprouvée ébranle les murs invisibles qui protègent sa famille du passé.

Los Desheredados est l’une des rares productions espagnoles présente cette année au sein du Festival. Autant vous dire que nous serons impatients de la découvrir. Ce court-métrage d’environs 18 minutes est un documentaire. En effet, la cinéaste dresse le portrait du père de la réalisatrice, Monsieur Ferrés, confronté à la perte de son entreprise familiale. Le manque d’argent le pousse à faire le chauffeur pour des enterrements de vies de garçons. Alors que des clients détruisent sa voiture, il refuse de perdre sa dignité.

Tandis que la terre expulse, la mer noie, ainsi le départ se renouvelle à chaque génération. Selva navigue parmi des voix et des souvenirs, un jeu qui la prepare à l´inévitable séparation.

En conclusion, nous pouvons dire que cette année le Festival de Cannes sera très latino !

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top